La visite d'un logement est une étape clef lors d'un achat immobilier

Visite d’un logement : les points à vérifier

Dans cet article, nous vous donnions les clefs à suivre avant de vous lancer dans l’achat d’un bien immobilier. Ici, nous allons vous donner les clefs pour la visite de votre bien.

Le moment de la visite est un moment crucial qu’il ne faut pas rater. Vous devez vérifier les points essentiels. Une visite dure en moyenne 20 minutes, il faut donc préparer en avance les questions cruciales à poser.

Avant :

Le quartier est essentiel pour votre vie quotidienne.
Visitez le quartier avant la visite, pour vous faire une idée de l'ambiance avoisinante. 

Essayez d’arriver en avance afin d’observer le quartier dans lequel se trouve votre logement afin de juger des commerces, des transports à proximité, des écoles…
Une visite aux voisins peut permettre de recueillir leurs points de vue sur l’ambiance du quartier, de l’immeuble ou encore sur les possibles nuisances.

Si vous possédez un véhicule, vérifiez si un stationnement ou parking est disponible.
Pensez à calculer la distance entre le logement et votre lieu de travail, ainsi que le temps de trajet nécessaire.

Vous pouvez également demander à la mairie si des futurs projets de construction sont prévus dans le voisinage afin de ne pas se retrouver avec de mauvaises surprises.

Pour un appartement, regardez bien l’état des parties communes.
N’hésitez pas à poser des questions afin de savoir si des rénovations ou travaux sont prévus prochainement.
Regardez la porte d’entrée, vérifiez notamment si celle-ci est bien sécurisée (serrure, digicode, gardien).

Pendant :

Ne minimiser rien sur l'intérieur de votre futur logement
Ne laissez échapper aucun détail dans la visite de votre futur logement.

Dans un premier temps, il ne faut pas hésiter à mesurer toutes les pièces pour vérifier si cela correspond bien avec l’annonce.

Demandez l’orientation des pièces pour connaître la luminosité afin que celles-ci soient naturellement éclairées et agréables à vivre au quotidien. (Nous avons besoin de soleil !)

Testez toutes les fenêtres en les ouvrants pour vérifier leur qualité. Profitez-en pour contrôler les nuisances sonores. Vous pouvez aussi consulter la cartographie des bruits en Île-de-France.

Vérifiez qu’il n’y ait pas de traces d’humidité sur les sols, murs et plafonds. Pour cela, demandez et touchez par vous-même.

Contrôlez l’état de la plomberie : ouvrez les robinets à fond, tirez la chasse d’eau et vérifier que l’eau s’évacue bien.

Regardez l’installation électrique, le nombre de prises électriques, leurs raccordements et également leurs conformités.

On n’y pense pas assez, mais, posez des questions sur le réseau internet et les antennes : y a-t-il la fibre, la nature de l’antenne (parabolique, hertzienne …).

Demandez le système de chauffage, s’il est à l’électrique ou au gaz. Et si c’est un appartement, renseignez-vous afin de savoir si le chauffage est individuel ou central.

La ventilation est importante, elle doit être fonctionnelle et entretenue, ce qui évitera les mauvaises odeurs et vous protégera de la condensation.

S’il y a une cheminée, demandez si elle fonctionne, et si elle est entretenue.

Après :

L'après visite n'est pas à négliger.
Après la visite de votre appart ou maison, demandez des renseignements plus administratifs pour vous renseigner davantage.

Suite à la visite, demandez à consulter les papiers administratifs du bien immobilier, que soit un appartement ou une maison : l’acte de propriété, les procès-verbaux des assemblées générales, le contrat du syndic, le relevé des charges, le carnet d’entretien de la copropriété… Ces documents vous seront indispensables afin d’éviter une augmentation conséquente de votre enveloppe d’achat.

Lors d’une contre-visite, venez accompagner d’une personne objective qui pourra détecter les éventuels inconvénients que vous n’aviez pas vus. Choisissez un créneau horaire différent pour contrôler les nuisances sonores à un autre moment de la journée, voir l’ambiance du quartier différemment de la première fois.

Et enfin, renseignez-vous sur les taxes (taxe d’habitation et taxe foncière) qui sont également à prendre en compte. Lors d’un achat d’un appartement, demandez le montant des charges de copropriété.
N’oubliez pas que les travaux votés, avant la signature du compromis de vente, sont à la charge de l’ancien propriétaire de l’appartement.

Pour ne rien oublier, voici des liens sympas avec une liste de questions complètes pour une visite réussie :

Bonne visite !

Cet article a été mis à jour le 9 mai 2019.

Attributions : Photos de Hernan Lucio on Unsplash, photo from Pixabay; Hernan Lucio on Unsplash