Le fonctionnement d’un rachat de crédit immobilier

Le fonctionnement d’un rachat de crédit immobilier

Rachat de crédit immobilier : comment ça marche ?

Vu les taux de prêt historiquement bas en ce moment, il pourrait être avantageux de faire un rachat de crédit immobilier. Il ne faut pas forcément rencontrer des difficultés de remboursement pour recourir au rachat de crédit. Il suffit de faire une simulation en ligne pour déterminer si l’on peut tirer parti de cette opération et bénéficier d’une mensualité réduite. Zoom sur le rachat de crédit.

Pourquoi procéder à un rachat ou regroupement de crédit immobilier?

Le rachat de crédit immobilier peut permettre à un emprunteur de souscrire un nouveau crédit à taux bas. Ce qui aura pour effet de faire baisser le montant de ses mensualités de prêt et d’alléger ses charges mensuelles. Il pourra utiliser cet excédent de trésorerie pour financer d’autres projets. Et dans la mesure où il aura souscrit à plusieurs prêts, cela lui donnera l’occasion de réunir toutes ses dettes en une seule et de n’avoir qu’un seul créancier. Ce qui facilitera leurs remboursements.

Quelles sont les conditions nécessaires pour faire un rachat de prêt immobilier ?

Vous devrez convaincre un organisme de crédit de racheter vos crédits en cours (cliquez ici pour en savoir plus). Pour ce faire, il faudra lui présenter une situation personnelle et professionnelle stable et lui prouver votre capacité de remboursement.

Stabilité personnelle et professionnelle

Un emploi en CDI est un bon argument car cela signifie que vous aurez des revenus pour rembourser votre prêt sur une longue durée. Pour les personnes âgées, les établissements de crédit se baseront sur la retraite. Une retraite fixe est un bon point en leur faveur. Pour un emprunteur qui vient de décrocher un nouveau boulot, il est recommandé d’attendre la fin de la période d’essai avant de demander un rachat de crédit.

Capacité de remboursement

Votre capacité de remboursement sera évaluée à partir de la manière dont vous gérez votre budget. Si vous montrez une bonne gestion financière (respect des échéances de prêt, utilisation raisonnable des cartes de crédit, aucun fichage à la BNB, un reste à vivre conséquent, etc.), vous serez bien perçu par les sociétés de prêt. Pour analyser votre gestion financière, les banques passeront en revue vos relevés de compte en se focalisant sur : la nature et la fréquence de vos dépenses, votre ratio d’endettement (vos charges ne doivent pas mobiliser plus de 33 % de vos revenus) et votre réserve de liquidités. Si vous arrivez à mettre de l’argent de côté, vous pourrez faire face aux imprévus.

Comment monter un dossier de rachat de crédit ?

Un dossier de rachat de crédit doit généralement inclure : 

  • une copie de pièce d’identité
  • une copie du livret de famille/ du contrat de mariage ou de PACS/du jugement de divorce,
  • un justificatif de résidence de moins de 3 mois, 
  • des documents bancaires (RIB, relevés de compte, etc.)
  • des documents concernant le patrimoine immobilier (photocopie du titre foncier, taxe d’habitation, factures d’énergie, ...)

Les justificatifs d’allocations familiales ou d’APL doivent aussi être joints au dossier.

Les documents requis dépendront du statut de l’emprunteur.  Un salarié devra fournir ses trois derniers bulletins de salaire, une copie des trois derniers avis d’imposition et une copie du contrat de travail. Les pré-retraités, les retraités/invalides, les chômeurs et les non-salariés devront réunir d’autres justificatifs mais toujours relatifs à leurs revenus.

Quelles sont les étapes du rachat de crédit ?

En résumé, un rachat de crédit se passe ainsi : 

  • l’insertion de la demande de rachat, 
  • l’analyse du dossier du demandeur, 
  • le chiffrage du nouveau crédit (mensualités, intérêt, frais de rachat, …), 
  • la proposition de rachat émanant du prêteur sollicité,
  • la mise à disposition des fonds.

 

Cet article a été mis à jour le 2 juillet 2020.