L'achat en viager est souvent mal perçu mais il existe des avantages.

Qu’est-ce que l’achat en viager ?

Acheter en viager peut apporter un sentiment de réticence car il peut exister des divergences d’intérêts entre les acheteurs appelés débirentiers et les vendeurs appelés crédirentiers. Mais l’opération d’achat/vente en viager est encadrée.

Souvent, pour que l’achat d’un bien en viager soit valable, il faut que le décès du crédirentier soit soudain, imprévisible. Attention cependant, si celui-ci décède dans les 20 jours qui suivent la vente alors elle n’est plus valable.

Ce mode de transaction n'est pas le plus courant, c'est pour cela que nous allons vous éclairer un peu plus sur le sujet. 

Le principe du viager

Le principe du viager : on vous explique tout
L'achat ou la vente en viager n'est pas forcément le moyen auquel on pense en premier, mais il peut y avoir des avantages. 

Le viager consiste à vendre un logement à une personne en contrepartie d’une somme d’argent annuelle, trimestrielle ou mensuelle jusqu’au décès du vendeur. Cette somme appelée "rente" est fixée en fonction de la valeur réelle du bien mais aussi de l’âge et de l'espérance de vie du vendeur et du montant des loyers si le logement était loué.

Il existe deux types de viager : 

  • Le viager libre : l’acheteur dispose, dès la signature de la vente, de la jouissance du bien pour l’occuper ou le louer.
  • Le viager occupé : plus courant, il permet au vendeur d’occuper le logement jusqu’à son décès ou son départ en retraite.

Avantages et inconvénients pour le vendeur

Les plus et les moins pour les vendeurs
Comme pour tout autre transaction, il peut aussi y avoir des désavantages.

Le viager peut ne pas être avantageux, notamment pour les héritiers du vendeur, et plus particulièrement dans le cas d'un décès prématuré.

Au contraire, dans le cas d’un viager occupé, si le vendeur vit longtemps, alors il aura fait une bonne affaire tout en restant dans son logement. Cela lui permet de recevoir un revenu régulier lui permettant de vivre aisément.
Attention cependant, c’est alors lui qui paie les taxes d’habitation, d’entretien et les charges courantes.

Avantages et inconvénients pour l’acheteur

Les acheteurs pensent à leur avenir.
Le montant du bien pour les futurs acquéreurs dépendra de la longévité du vendeur. 

Contrairement au vendeur, si celui-ci vit très longtemps, l’acheteur n’aura certainement pas fait une excellente affaire. Il faut donc faire très attention au montant de la rente.
Tristement, l’acheteur doit parier sur la durée de vie du vendeur car si ce dernier vit longtemps, le bien aura un coût final bien plus élevé que sa valeur réelle.

Toutefois ce mode d’achat peut permettre à l'acquéreur de développer son patrimoine immobilier sans payer les charges courantes et d’entretien de la maison ou de l'appartement.


Cet article a été mis à jour le 21 août 2019.

Attributions : Photos de Unsplash : Cindy Tang, adriana carles, Matthew Bennett,