Une cheminée dans votre future maison ou votre futur appartement ?

Les cheminées, les poêles à bois

Vous aimez vous blottir devant un feu de cheminée ? Les poêles à bois, les inserts, les cheminées… Comment choisir le plus économique ? Le plus écologique ? Le plus design ? Le plus contemporain ?

Mais attention, elles ont également des aspects contraignants tant dans leur installation que dans leur entretien qui ne sont pas à négliger.

La cheminée classique à foyer ouvert

Une cheminée à foyer ouvert est davantage un objet de décoration qu'un puissant mode de chauffage. En effet, il est agréable de regarder un feu de cheminée, de profiter de son crépitement, de son odeur, et également de la diffusion réconfortante de sa chaleur. En revanche, si c'est pour chauffer votre logement ou une zone de votre logement, passez votre chemin.

Le rendement, ne dépasse pas 15% ce qui est très faible par rapport aux autres types de cheminées et poêles.

Cheminée classique à foyer ouvert
Cheminée classique à foyer ouvert

L'insert ou la cheminée à foyer fermé

Cheminée à foyer fermé
Cheminée à foyer fermé

La principale différence entre un foyer fermé et un insert est à chercher au niveau de leur installation. Un foyer fermé sera la solution idéale pour des travaux de construction, alors qu'un insert est la solution la plus appropriée pour des travaux de rénovation.

Un insert (ou une cheminée à foyer fermé) permet de voir le feu, depuis n'importe quel endroit de la pièce. En revanche, la répartition de la chaleur est différente. Un des principaux avantages est son rendement largement supérieur à une cheminée ouverte (supérieur à 70%). De plus, avec les nouvelles technologies à « double combustion » la combustion est encore davantage optimisée.

La renaissance du poêle à bois : la tendance du moment

Poêle à bois
Poêle à bois

Le poêle à bois ou à granulés est un élément de décoration à part entière. Mais là n'est pas son seul atout. Il est aussi compact, très adapté aux petites superficies, économique et hautement performant. Un poêle à bois diffuse une chaleur douce et confortable. Il peut donc être la source principale de chauffage de toute une habitation couplé à des radiateurs. Le poêle à bois peut, en option, conserver la chaleur pour en prolonger la diffusion une fois l'appareil éteint.

La plupart des poêles à bois peuvent intégrer un système programmable et automatique, et l'on peut aussi, sur certains modèles, régler l'intensité de la flamme.

Les appareils à granulés de bois peuvent disposer d'un conduit d'évacuation horizontal, débouchant en façade. Avec des rendements de près de 90 %, automatiquement alimentés en granulés depuis leur réservoir, ils offrent une autonomie qui peut atteindre plusieurs jours, ils permettent d'éviter le volumineux stock de bois et limitent la manutention. De plus, ils sont programmables, "réglables" et "télécommandables", par téléphone pour certains.

Un vrai plus pour votre bien ou une contrainte ?

Les contraintes, les coûts récurrents

  • Tenez-vous informé des lois en vigueurs 
    Un arrêté préfectoral pris dans le cadre du plan de protection de l'atmosphère (PPA) mais pour l'instant suspendu prévoyait d'interdire dès janvier 2015 les feux de cheminée « en foyer ouvert » à Paris et dans 435 communes de sa région pour des raisons écologiques.
  • Achat et stockage des combustibles 
    Le bois est encombrant. Il s'achète souvent au stère pour une utilisation régulière. Compter en général entre 40 et 70 euros selon la qualité du bois pour un stère (1 mètre cube apparent) 
    Les granulés – à partir de 5 € le sac de 15kg (pour un jour de chauffe en moyenne) – sont plus facilement manipulables.
  • Ramonage indispensable pour la sécurité des habitants et légalement obligatoire. Le certificat de ramonage, remis à cette occasion, peut être exigé par l'assureur en cas d'incident. 
    Pour plus d'information : ramonage.ooreka.fr
  • Compter autour de 300€ annuels pour l'entretien d'un insert ou d'un poêle, autour de 100 € annuels pour une cheminée.
  • Tâches régulières d'entretien : nettoyage régulier des vitres (une fois par semaine d'utilisation pour un insert), entretien des conduits et grilles pour la circulation d‘air, élimination des vieilles cendres.
Véritable plus dans votre séjour, le poële ou la cheminée s'acompagne aussi de quelques contraintes.
Véritable plus dans votre séjour, le poële ou la cheminée s'acompagne aussi de quelques contraintes.

Santé et écologie

  • Tenir éloignés les enfants assez jeunes pour éviter des brûlures 
    Pour information il existe des poêles à bois ou inserts à porte froide
  • Veiller aux conditions de renouvellement de l'air, à l'entretien de la cheminée. Une combustion incomplète de la source de combustible peut être source de production de monoxyde de carbone.
  • Utiliser le(s) combustible(s) recommandé(s). (bois séché de plus de 2 ans, …)
  • Faire installer et contrôler son insert, son poêle ou sa cheminée par un professionnel.
  • Le matériel doit être conforme aux normes EPA.

Les travaux d'installation

  • L'installation d'un poêle à bois, d'un insert ou d'une cheminée n'est pas toujours possible pour des raisons légales ou bien de construction.
  • Des aides comme un crédit à taux zéro, un crédit d'impôt ou d'autres subventions peuvent être obtenues auprès de l'ANAH ou des collectivités territoriales.
  • Vous trouverez des estimations de coûts d'installation sur Rénovation et travaux

 

Nous espérons que cet article vous a donné quelques information concernant les cheminées en vue de votre prochain achat immobilier.

Si vous rêvez d'une belle cheminée ou qu'au contraire, vous ne voulez pas en entendre parler, c'est par ici que ça se passe ! 
lesclefsdechezmoi est le seul site où vous pouvez expressément exprimer ce type de souhait et obtenir les informations correspondantes sur chaque annonce.

Cet article a été mis à jour le 2 mai 2018.

Attributions : Photos de in4mal (Fotolia), Sweet Ice Cream Photography (Unsplash), Mariusz Świtulski (Fotolia), K.-U. Häßler (Fotolia) et Michael Shannon (Unsplash)